Logo

connecting business & technology

Notre expertise

Conseil
Innovation
Projets

Carrière

Devenir Shift’er
Être Shift’er
Je suis freelance

A propos

Société à mission
Notre histoire

 Shift Life sciences

 Shift Academy

 Signitic

© Shift Consulting, 2021
Tous droits réservés

Mentions légales

Notre expertise

Conseil
Innovation
Projets

Carrière

Devenir Shift’er
Être Shift’er
Je suis freelance

A propos

Notre raison d’être
Notre histoire

 Shift Life sciences

 Shift Academy

 Signitic

© Shift Consulting, 2021
Tous droits réservés

Mentions légales

TRULYON RECRUTEMENT & DIGITAL

TRULYON RECRUTEMENT & DIGITAL

6 Déc 2016

Ecole nouveau format proposant une formation express de 5 mois au code, la Wild Code School a accueilli ce 1er décembre un ensemble d’ateliers sur le thème du recrutement digital.

Rituel cher à cet établissement hors norme, chaque visiteur doit se déchausser et consigner ses chaussures avant de pénétrer dans les lieux.

C’est donc un groupe en chaussettes qui commence à se répartir dans les salles pour assister aux quelques ateliers prévus : définition du recrutement digital, efficience du recrutement mobile et social, importance des softs skills, utilisation de la vidéo dans le recrutement. Ces ateliers se déroulent à même le sol, co-animés par un recruteur senior et une personne de Link Humans, start-up Parisienne spécialisée dans le recrutement.

Pas de slide, pas d’orateur mais seulement des échanges entre professionnels. L’objectif est le partage d’expériences et la mayonnaise prend rapidement.

On y apprend que 43% des visites sur Monster se font en mobilité (smartphone ou tablette). Que ManPower s’essaie aux sourcing sur Facebook. Qu’une application notifiant à un recruteur la proximité physique d’un candidat devrait bientôt arriver. Tous ces professionnels du recrutement ont conscience du virage digital qui s’opère et souhaitent ne pas passer à côté.

A écouter tous ces participants, les nouveaux usages induits par la mobilité (entre autres) posent des défis importants aux recruteurs, tant dans la qualité des candidatures que dans le volume reçu. Cela traduit une évolution de l’expérience candidat qui est en pleine mutation.

Pour cela les entreprises doivent développer une vraie marque employeur pour attirer les meilleurs profils et savoir les garder. Et lorsque l’on aborde les soft skills, là encore les chiffrent sont parlants : 23% des employeurs les prennent comme priorité 1. Se pose alors la question de leur mesure ? Ou de l’existence d’une cartographie des soft skills au sein de la structure ? Ou enfin de la conformité des valeurs de l’entreprise avec les soft skills demandées ?

Après, ces 2h d’échanges enrichissant, une séance de méditation est organisée suivie d’un cocktail où recruteurs, coach, étudiants et entreprises pourront discuter de leurs différents ressentis.

Vous devriez aimer aussi…

Share This