L’Industrie 4.0 : la transformation digitale de demain

L’Industrie 4.0 : la transformation digitale de demain
A l’occasion d’un REX proposé par l’ADIRA, la SNCF et Volvo ont pu présenter leur vision de l’Industrie 4.0 et de la mise en place, entre autres, de la réalité augmentée au service de l’industrie. Une préoccupation grandissante a été mise en lumière chez les grands industriels (mais pas que) : la « transformation digitale du futur », ou Industrie 4.0.

Cette nouvelle révolution industrielle fait converger des domaines tels que la réalité virtuelle, l’impression 3D, la block chain, et apporte avec elle un changement de paradigme pour les industriels mais également pour le consommateur.

Afin d’anticiper ou de rattraper cette révolution déjà en marche, plusieurs grands acteurs décident de s’allier afin d’échanger sur les innovations à apporter, ou pour partager les difficultés communes qu’ils rencontrent et les moyens à déployer pour y remédier. 

Le choix de la SNCF a été de créer il y a deux ans les pôles « 574 », vrais incubateurs au service des nouveaux acteurs de l’innovation. Le but est d’offrir un accompagnement, en moyens et en connaissances, aux futurs talents de l’Industrie 4.0. Cela s’est traduit concrètement avec le projet « Drones » qui, propulsé par le « 574 », a abouti à la création de la filiale ALTAMETRIS, spécialisée dans la collecte de données par drones à des fins de diagnostic et de maintenance sur des ouvrages complexes (ponts par ex.).

Une autre ambition de ce pôle est l’intrapreneurship. Les agents et cadres, au cœur du business, sont en première ligne pour la détection d’opportunités et d’améliorations. La SNCF leur propose donc un accompagnement pour le lancement du projet en interne, jusqu’à la réalisation de celui-ci.

Cependant, cette révolution Industrie 4.0 apporte son lot de nouvelles problématiques. Comment concilier la potentielle concurrence créée entre l’intrapreneurship et les bureaux d’études ? Quels sont les difficultés R.H. créées par ces nouveaux moyens d’innovation ? Quid de la propriété intellectuelle ? 

Tels sont les enjeux de l’Industrie 4.0 : il ne s’agit pas simplement d’innover au sens technologique, mais bien de repenser entièrement des processus, des méthodes, voire même des secteurs entiers d’industries, avec un point de vue plus large que la vision produit ou consommateur. Comment réunir les acteurs de l’innovation, ses sponsors, les moyens déployés et les nouvelles technologies disponibles pour aboutir à un produit ou service du futur ?

Voici donc les réflexions portées par ces industriels, et concrétisées par des réalisations telles que le Campus Industrie du Futur de Lyon qui sera inauguré à l’horizon 2019 et qui a pour vocation de réunir les grands acteurs de l’innovation, d’échanger et d’informer sur ces nouvelles méthodes et technologies.

Pour en savoir plus sur le campus industriel : https://www.aderly.fr/2018/03/lindustrie-du-futur-a-lyon/